Comment fonctionne le logiciel Pegasus ?

En juillet 2021, l’association Forbiden Stories avec l’aide d’Amnesty International, de 16 médias et de 80 journalistes a révélé que certains pays exerçaient un espionnage au-delà de leurs frontières. Ces pays ont en commun l’utilisation d’un même logiciel espion, à savoir Pegasus. L’occasion de faire un zoom sur l’actualité du numérique, particulièrement dense en ce moment.

Zoom sur l’actualité numérique

Pour cet été 2021, l’actualité numérique est marquée par trois grandes révolutions annoncées par Android, Instagram, Avast et Norton.

A voir aussi : Se conformer à la loi informatique et libertés grâce à l’aide d’un expert CIL

Android annonce un contrôle facial de votre smartphone

Le système d’exploitation Android 12, dont la sortie est programmée pour l’automne prochain, intègre un outil d’accessibilité particulièrement innovant. Aussi appelé « Camera Switches », cet outil vous donnera la possibilité de créer et de déclencher des raccourcis sur votre smartphone à l’aide d’une expression faciale préenregistrée.

Cette fonctionnalité est d’abord indiquée pour des personnes en situation de handicap. Elle permettra aux utilisateurs de se servir de leur visage pour naviguer sur le web à partir de leur smartphone.

A lire en complément : Téléchargez des logiciels en toute sécurité

Instagram se lance dans la lutte contre les messages haineux

L’actualité numérique reste aussi dominée par l’action engagée d’Instagram, comme vous pouvez le constater sur HighNews : ce géant des réseaux sociaux a en effet décidé de mener un combat contre les messages haineux sur sa plateforme. Pour ce faire, la plateforme de partage de photos annonce la mise en place prochaine d’un outil nommé « limites ». Ce dernier vous permettra de temporairement bloquer les interactions sur votre compte Instagram en cas de réception de messages abusifs.

Avec cet outil, la plateforme apporte une solution aux harcèlements haineux et racistes que subissent de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux.

application Instagram

Norton et Avast unis contre la cybercriminalité

Une autre information qui fait l’actualité numérique du moment est la fusion entre Norton et Avast, deux pointures en matière de sécurité informatique. En effet, le groupe NortonLifeLock annonce l’acquisition d’Avast pour un peu plus de 8 milliards de dollars. L’objectif de cette fusion est de créer un géant mondial des logiciels de sécurité afin de lutter contre les actions malveillantes des logiciels comme Pegasus.

Ce qu’il faut savoir sur le logiciel Pegasus

Pegasus est un logiciel espion créé par NSO Group, une start-up israélienne connue dans les domaines de la sécurité informatique et de la surveillance. C’est un logiciel à destination des gouvernements et des agences gouvernementales, vendu et distribué avec l’aval du pouvoir israélien. À ce jour, Pegasus a été vendu à 55 pays, dont plusieurs pays de l’Union européenne. Officiellement, ce logiciel sert à lutter contre le terrorisme.

Le fonctionnement du logiciel Pegasus

L’action du logiciel Pegasus consiste à aspirer toutes les données d’un smartphone. Cela concerne aussi bien des photos et des vidéos que des messages, la localisation et les conversations chiffrées tenues sur Whatsapp et Signal. Aucune donnée n’est donc à l’abri face à ce logiciel.

Pour dérober les données d’un smartphone, le logiciel espion Pegasus exploite une faille dite « zero day », c’est-à-dire une vulnérabilité au sein du logiciel. Aussi, la faille exploitée par Pegasus est une faille dite « zéro click ». En d’autres termes, ce logiciel peut s’immiscer dans un smartphone sans qu’il y ait d’interaction avec l’utilisateur dudit appareil. Exprimé autrement, cela signifie que le logiciel Pegasus peut s’inviter dans votre téléphone sans que vous ne vous doutiez de rien.

Enfin, sachez que logiciel espion Pegasus ne laisse quasiment pas de trace et s’adapte en permanence aux évolutions des différents systèmes d’exploitation.

Qui sont les cibles du logiciel espion Pegasus ?

À l’origine, le logiciel Pegasus a été conçu pour traquer des individus dangereux et lutter contre le terrorisme. Cependant, cet outil a fini par être détourné de son usage d’origine. Aujourd’hui, le logiciel espion Pegasus a pour cibles des journalistes, des défenseurs des droits de l’Homme, des avocats ainsi que des opposants à certains régimes.

logiciel espion Pegasus

Bien que n’ayant pas été employé en France, le logiciel Pegasus a tout de même été utilisé par les autorités marocaines pour espionner certains Français. Victimes de cet espionnage, il y a Emmanuel Macron et des membres du gouvernement, entre autres. Certains médias tels que Le Monde, Le Figaro, l’AFP et France Télévision ont également été ciblés. D’où l’intérêt de régulièrement réaliser un audit de vulnérabilité afin d’optimiser votre sécurité.

Faut-il s’inquiéter du logiciel espion Pegasus ?

Il existe plusieurs raisons qui montrent qu’il faut s’inquiéter du logiciel espion Pegasus. La première est que les traces de ce logiciel ont été retrouvées dans le smartphone du journaliste mexicain Cecilio Pineda Birto. Or ce dernier a été assassiné en mars 2017 dans l’État de Guerrero. Il serait ainsi l’un des 15 000 journalistes ciblés par ce logiciel au Mexique.

La seconde est liée à Jamal Khashoggi, un éditorialiste saoudien du Washington Post. Ce dernier a été assassiné en octobre 2018 à Istanbul. Son numéro de téléphone aurait été retrouvé parmi ceux espionnés par le logiciel Pegasus. L’éditorialiste aurait été pris pour cible après avoir critiqué le prince héritier Mohammed Ben Salmane.

La découverte des traces du logiciel Pegasus dans ces affaires extrêmement sensibles montre la partie sombre de ce logiciel espion. D’où la raison d’être méfiant quand celui-ci est mal utilisé.

Quel avenir pour le logiciel Pegasus ?

Au regard des dérives que connait désormais l’utilisation du logiciel d’espionnage Pegasus, il est judicieux que des solutions soient trouvées afin de mieux encadrer l’exploitation de cet outil. Ces solutions devront d’abord émaner d’Apple et de Google. Les concepteurs et développeurs des systèmes d’exploitation, que sont respectivement iOS et Android, sont tenus de déployer des correctifs pour corriger les failles exploitées par Pegasus. Nous pouvons toutefois nous demander si cela ne sera pas un éternel recommencement compte tenu du fait que les développeurs de logiciels espion chercheront probablement d’autres failles.

L’autre solution peut émaner du gouvernement israélien qui supervise la vente de ce logiciel d’espionnage. L’idée ici est que le pouvoir soit plus regardant sur les gouvernements et les agences gouvernementales à qui le logiciel est vendu. Mais compte tenu des enjeux économiques, politiques et géostratégiques qui entourent la question, le sujet est sensible. Toutefois, en attendant que les choses bougent, vous pouvez recourir aux traditionnels outils pour vous protéger des cyberattaques qui sont les menaces les plus fréquentes pour les entreprises et les particuliers.

Sécurité
Show Buttons
Hide Buttons