Introduction au Content Marketing

Introduction au Content Marketing

story-telling

Avec un marché concurrentiel qui se développe de plus en plus vite sur le Web, le content marketing (également appelée marketing de contenu) devient une alternative des plus efficaces car elle peut gommer plusieurs inconvénients de la publicité classique. À l’opposé du marketing viral ou encore du street marketing, le principe ici est de propager du contenu média par une entreprise afin de susciter l’attention puis l’intérêt de la cible

Lire également : Comment faire apparaître son site Internet dans Google Discover

Les objectifs du content marketing

Si, à la base, le marketing se focalisait surtout sur la vente pure, cette autre approche cherche à communiquer avec les clients de l’entreprise. Il s’agit d’une approche plus relationnelle, où le confort du client est la première chose voulue.

À travers le contenu qui lui est présenté, ce dernier doit avoir naturellement envie d’en découvrir davantage. Il est alors nécessaire d’afficher des informations intéressantes et fiables, en format news, vidéo, e-books, FAQ, etc. En somme, le client ne doit pas avoir du mal à comprendre le message (pertinent) qui lui est transmis, le contenu média permettant d’expliquer un concept compliqué par l’image ou par l’exemple.  Cela passe communément aujourd’hui par des vidéos, Youtube étant devenu un reflexe universel lorsqu’il s’agit de rechercher une explication (2e moteur de recherche après Google).

A découvrir également : Les bonnes stratégies pour conquérir une nouvelle clientèle dans le commerce digital

Comme nous devons ici nous familiariser avec du contenu média, le public doit avoir un ordinateur ou un smartphone à sa disposition.

Ne se limitant pas seulement à Internet, vous avez aussi la possibilité de naviguer sur une carte électronique lorsque vous faites vos courses dans un centre commercial, par exemple. Ceci vous permettra rapidement de trouver le magasin qui vous convient. Au fond, les principes du marketing sont toujours respectés. La seule différence : l’incitation à l’achat n’est pas explicite. C’est la communication (la délivrance d’informations) qui est mise en avant.

Du marketing favorable au commerce B to B ou B to C

Le brand content s’adresse particulièrement aux commerçants souhaitant tisser des relations d’affaires avec d’autres professionnels.  La confiance étant essentielle car on cherche une prestation, un produit ou une relation de qualité et durable.

Mais cela s’appliquer également au B to C, en particulier dans les secteurs du bien être, du luxe, du tourisme.

Prenons l’exemple du tourisme, où la quasi-totalité de la promotion se fait via des plateformes Web, avoir du contenu de qualité est obligatoire. La cible sera particulièrement sensible à une multitude de détails, des visuels éblouissants doivent provoquer le premier déclic, et ce sont en suite la confiance dans les prestations et le partage des avis des clients qui seront décortiqués.

Le web a aussi l’avantage de jauger la performance du dispositif marketing par le nombre de visites, le nombre de clics sur un call-to-action, les mentions J’aime, etc (Rôle du Web Analytics)

Enfin, le Content Marketing est UNE étape à intégrer dans un tunnel de vente qui mixe plusieurs étapes et qui peut être long, les prospects aiment prendre le temps de comparer, il est absolument nécessaire de les identifier le plus rapidement possible dans leur expérience digitale, cela passe par l’alimentation d’une base de données solide  pour enclencher la suite du processus de conversion (relance, retargeting…).

Alors que le reflexe pour explorer des leviers de croissance et souvent de s’adresser à des modèles économiques payants, avec le content marketing, on bénéficie d’une visibilité « gratuite » sur le web (blogs et réseaux sociaux), on peut alors rationaliser les investissements  sur les canaux d’impulsion (initiateurs ou première étape).

L’avantage du Story-telling

Les story-tellings, mettent plus en confiance les clients. Le principe : raconter une histoire / son histoire en faisant intervenir un client lambda,  un acteur de la marque ou un personnage créé de toute pièce (personae)  et partager une expérience. Ceci est toujours plus rassurant que d’entendre un vendeur exhiber les qualités infinies de son produit, car le témoin ressemble à une personne comme nous.

Il est possible de voir des formes de content marketing, storytelling, brand content sur les forums, mais la meilleure chose à faire est de confectionner un support vidéo qui exprime en quelques dizaines de secondes un message réfléchi, bien conçu et bien réalisé, et qui aura pour objectif d’être partagé et d’élargir son audience.

Faut-il disposer de gros moyens ?

Avant le web 2.0, une stratégie de contenu devait être relayée par des actions de promotions. La réalisation du contenu nécessitait un coût important, mais négligeable face au coût de diffusion publicitaire, presse écrite, spot radio, spot tv.

Désormais, on n’est pas obligé de faire appel à une agence de pub pour créer un spot vidéo ou un motion design, un bon freelance peut réaliser un travail de qualité moyennant quelques jours de conception et réalisation.

Les plateformes de rédaction de contenu en ligne permettent également de confier la rédaction d’un article à un profil rédacteur spécialisé.

Nous avons également fait connaissance de https://www.develink.com/ , qui applique les avantages de la consommation collaborative au service du web marketing. Develink propose des solutions opérationnelles de Content Marketing. La clé de cette plateforme : On peut y jouer un rôle d’annonceur ET / Ou d’éditeur, et neutraliser une bonne partie des coûts de production de contenu et de diffusion de ses contenus.

Les bonnes questions à ce poser avant de se lancer dans le Brand Content :

  • Ai-je bien identifié ma cible ? Qui est mon parfait client ?

Si vous et vos collaborateurs hésitez, je vous invite à commencer par vous renseigner sur les personae.

  • Quel type de contenu ma cible attend-elle ?

C’est à vous de vous adapter et non à vos prospects d’accepter ce que vous jugez utile.

  • Sur quels médias je peux toucher ma cible ?

Passer par des médias connus peut nécessiter un budget important, mais passer par des sites en affinité (cible identique mais non concurrents) peut permettre de négocier des parutions avec une contre partie raisonnable. Aujourd’hui les annonceurs sont devenus aussi éditeurs, pensez à contacter les enseignes de toutes sortes si elles sont en affinité !

  • Est-ce que le contenu répond aux objectifs que je me suis fixé ? est-il SMART ?
  • Est-ce que mon contenu à de la valeur ajoutée, est-il suffisamment original ?L’originalité peut passer par la mise en forme, ou un angle différent, un témoignage exclusif…
  • Est-ce que le contenu est en phase avec les valeurs de votre marque, est-il le reflet vos forces, vous différentie-t-il de vos concurrent ?

En fin de compte, la stratégie de contenu est devenue un incontournable pour les commerçants qui veulent développer leur notoriété tout en pouvant mesurer le retour sur investissement des actions menées. Pour les années futures, elle s’inscrit parmi les piliers fondateurs de la stratégie digitale de toute marque afin de tirer parti des outils de visibilité tant qu’ils conservent un espace gratuit (Google, Youtube, Facebook…)

L’interaction virtuelle entre le vendeur et le client est le meilleur moyen pour instaurer un climat de confiance, d’appliquer des recettes fondamentales comme le bouche à oreille ou la recommandation, donc de favoriser les ventes.