Électronique : qu’est-ce que le versionnage ?

Au cours de son existence, un logiciel ou un programme informatique connaît plusieurs versions. Parfois, on a besoin d’accéder aux versions précédentes pour connaître les modifications apportées sur une période donnée. C’est pour répondre à ce besoin que le versioning a vu le jour. De quoi s’agit-il ? Comment cela fonctionne ? Quel est l’intérêt de recourir à cette méthode ?

En quoi consiste le versionnage ?

Le versioning, versionnage en français, consiste à enregistrer, à suivre et à gérer les différentes versions d’un même produit (fichier numérique, base de données, programme informatique, logiciel, application, etc.). Cette méthode est surtout employée dans le domaine du développement web. Plusieurs structures spécialisées comme Innovel utilisent des outils dédiés comme Git ou Github pour leur simplifier la tâche.

A lire en complément : Quel câble coaxial pour l’extérieur ?

Grâce à cette solution, on peut aisément accéder aux versions précédentes d’un produit même après des modifications. On désigne par « modifications » l’ensemble des éléments apportés et/ou enlevés audit produit. Après chaque modification, le système de versionnage garde les deux versions : l’ancienne et la nouvelle. De cette façon, vous conservez toutes les versions du produit, de la première jusqu’à la plus récente.

Quel est l’intérêt de recourir au versionnage ?

Encore appelé « gestion de version », le versionnage fait partie des outils de travail incontournables des éditeurs de logiciels et des développeurs. Dans le cadre d’un développement de logiciel ou d’application par exemple, ceux-ci travaillent directement sur le code source du projet. Grâce à un système de clone, le gestionnaire de version leur permet de conserver un historique des différentes mises à jour du logiciel ou de l’application.

A lire aussi : Qu'est-ce que la gestion d'un parc informatique ?

Ainsi, en cas de problème ou d’erreur lors de la réalisation d’un projet, on peut récupérer une version antérieure précise selon l’heure et la date de l’enregistrement. On saura ce qui n’a pas marché et ce qu’il faut modifier pour obtenir le résultat escompté. D’autre part, cet outil contribue à améliorer le travail collaboratif. En général, plusieurs professionnels travaillent sur un projet.

versionnage

Grâce aux outils de versioning, chaque développeur ou éditeur peut travailler parallèlement sur une partie du projet commun. Ce qui permet d’optimiser le temps de travail et de garantir un meilleur suivi des tâches. Le chef de l’équipe aura une vision globale et claire de l’évolution du projet et de la chronologie des modifications. En cas de problème, il pourra facilement situer les responsabilités.

Certains outils de versionnage disposent même de fonctions spécifiques. Ils peuvent par exemple avertir le chef de l’équipe lorsque deux développeurs travaillent sur la même ligne de code. Ceci permet d’éviter que les travaux entrent en conflit ou se parasitent.

Pour finir, l’usage du versioning permet un gain d’espace de stockage. Sans un outil de versionnage, vous devrez sauvegarder plusieurs fichiers séparément pour garder une trace des différentes modifications effectuées. Par contre, avec le versioning, les diverses versions sont compilées dans un système de stockage en ligne.

Gestion de version centralisée ou décentralisée ?

Le versionnage repose sur quatre notions de base : dépôt, copie locale, lecture et écriture. Le dépôt désigne l’espace de stockage des fichiers ou des différentes copies du projet. Il est souvent géré par l’outil de gestion de version. Lorsque tous professionnels travaillant sur le projet utilisent un seul dépôt, on parle de « dépôt centralisé ». Cette solution présente des avantages en matière de fiabilité, mais le temps de mise à jour est souvent long.

Comme outils de versionnage centralisé, on peut citer : Apache Subversion, CVS (Concurrent Version Système). On parle de « dépôt décentralisé » lorsque chaque développeur possède son propre dépôt. Cela permet à chaque membre de l’équipe de travailler à son rythme et hors connexion avec ce type de versionnage. Parmi les gestions de version décentralisée, le Git est le plus utilisé. C’est une conception de Linus Torvalds, le créateur du noyau Linux OS.

Informatique