En quoi la politique de Macron favorise t-elle le freelancing ?

En quoi la politique de Macron favorise t-elle le freelancing ?

Travailler en tant qu’indépendant ou freelance est actuellement favorisé.

Depuis une quinzaine d’années en France, le nombre de travailleurs indépendants a augmenté 10 fois plus vite que le nombre de salariés. Entre 2011 et 2013, une diminution du nombre de CDI de 2 % a été constatée, accompagnée d’une hausse de 4 % du nombre de freelances.

Sur plus de 2,8 millions d’entrepreneurs aujourd’hui recensés en France, plus d’1 million ont choisi le statut d’auto-entrepreneur, grandement favorisé par les politiques actuelles.

Le freelancing est en plein essor en France et devrait continuer sur sa lancée dans les années à venir, notamment grâce à la politique de Macron qui souhaite favoriser encore plus l’accès à l’emploi pour les indépendants.

Le portage salarial

Tout en favorisant l’émancipation professionnelle des entrepreneurs, le portage salarial permet le cumul d’activités et garantit la protection de l’emploi. Ce statut bien particulier est tout à fait concerné par les nouvelles mesures prises par le gouvernement Macron en faveur d’une réorganisation du marché du travail.

La convention collective du portage salarial signée le 22 mars 2017 et étendue par un arrêté paru au Journal Officiel a permis la création d’une branche professionnelle entièrement dédiée au secteur du portage salarial, avec un accès facilité au statut, une sécurité renforcée et de nouvelles perspectives d’évolution (élargissement des conditions de recours au portage salarial, réserve financière équivalente à 10% du salaire,  fond de mutualisation, possibilité de travailler à temps partiel sans minimum d’heures etc.).

CDI de projet

Le gouvernement Macron a également souhaité mettre en place le CDI de projet. A l’image du contrat de chantier, le CDI de projet est un contrat sans date de fin, la rupture du contrat étant fixée au terme du projet pour lequel a été engagé le consultant externe.

La période d’essai pour un CDI de projet est équivalente à celle d’un CDI classique et aucune prime de précarité n’est versée à l’issue de la rupture du contrat. Ce type de contrat de travail peut faciliter les décisions dans le secteur de l’IT, les projets informatiques ayant parfois du retard ou nécessitant d’être prolongés sans date limite fixée.

contrat-cdi-de-projet

Doublement du plafond des micro-entrepreneurs

Le plafond de chiffre d’affaires fixe la limite annuelle dans laquelle l’auto-entrepreneur peut bénéficier des avantages du régime micro-fiscal. Avec la réforme du code du travail, le gouvernement a également choisi de favoriser le statut d’auto-entrepreneur en doublant les plafonds de chiffres d’affaires. Ceux-ci sont passé de 33 200 € à 70 000€ pour les entreprises de prestation de service.

doublement-plafond-micro-entrepreneur

Simplification du code du travail

Face à l’évolution très rapide du monde du travail en France, le pays doit s’adapter. L’objectif du gouvernement français actuel est notamment d’accroître la protection sociale des indépendants pour les rapprocher de celle des salariés, tout en maintenant les spécificités propres au statut d’indépendant.

A travers la nouvelle Loi Travail, les politiques actuelles ont annoncé une série de mesures en faveur des auto-entrepreneurs : baisse des taux de cotisation, suppression du RSI, versement fiscal libératoire optionnel, abandon des logiciels de facturations obligatoires pour les auto-entrepreneurs bénéficiant de la franchise en base de TVA, congé maternité unique (débat reporté à 2019) etc.

Surfant sur le phénomène, des sociétés privées émergent dans tous les secteurs, Axel Bellancourt, fondateur de la start-up LeHibou témoigne “les freelances ont toujours existé dans le secteur de la prestation de services informatiques mais on constate un changement de paradigme chez nos clients qui ne souhaitent pas manquer le virage freelancing et revoient leur organisation pour intégrer des plateformes de freelances comme la nôtre en tant qu’alternative à leurs SSII habituelles”.

Plateformes de freelances, cabinets d’interims, libéraux et sociétés de portage salarial font le lien entre freelances et clients finaux favorisant la transition du salariat traditionnel au freelancing.

Plus d’informations sur l’emploi dans le secteur informatique.