Fibre optique : quel est le matériel utilisé par les techniciens ?

De nos jours, la fibre optique est devenue indispensable pour bénéficier d’une bonne connexion internet. C’est la raison pour laquelle son installation s’est intensifiée un peu partout. Ainsi, des millions de raccordements sont effectués chaque année dans le monde, ce qui nécessite l’intervention de milliers de techniciens. L’installation et l’entretien des équipements de fibre optique requièrent l’utilisation d’outils spécifiques. Les techniciens doivent donc bien s’équiper pour pouvoir réaliser les tâches qui leur sont confiées dans les meilleures conditions. Quels sont les outils indispensables qu’ils doivent se procurer ?

Les essentiels de l’équipement pour fibre optique

Pour installer ou entretenir les réseaux télécom, les techniciens ont besoin de toute une panoplie d’outils et d’équipements. Voici les plus indispensables d’entre eux.

A lire en complément : Répéteur wifi et CPL : idéals pour améliorer votre connexion internet ?

La cliveuse fibre optique

Dans l’industrie de la fibre optique, un technicien digne de ce nom doit impérativement avoir une cliveuse fibre optique dans sa trousse à outils. Cet appareil sert à réaliser une action de découpe appelée clivage. Pour les novices, la cliveuse fibre optique est un outil permettant de couper la fibre optique avec précision, afin de créer une face terminale parfaitement plate et des angles les plus droits possible par rapport à l’axe longitudinal de la fibre. Cette coupe précise est réalisée pour obtenir un parfait alignement à la soudure. L’appareil permet également d’obtenir des nettoyages irréprochables.

Le clivage est un processus extrêmement délicat et difficile à contrôler. Même le plus aguerri des techniciens peut parfois fournir une fibre présentant des défauts de clivage. Pour effectuer cette opération correctement, il est important d’utiliser un outil de haute précision. Il existe plusieurs fabricants qui proposent des cliveuses de haute qualité. Mais avec les nombreuses marques présentes sur le marché, trouver la cliveuse fibre optique idéale est tout sauf facile. Les marques les plus connues, et qui ont déjà fait leurs preuves, sont Fujikura et Sumitomo.

A découvrir également : Royole FlexPai : Test du premier smartphone pliable au monde

En outre, vous devez aussi prendre en compte que parmi ces modèles, il existe de nombreuses contrefaçons. En extérieur, celles-ci présentent la même apparence que les appareils proposés par les grandes marques. C’est en examinant les composants internes que vous constaterez la différence. Celles-ci sont souvent composées de pièces à bas prix et des lames fabriquées avec des alliages métalliques de moindre qualité. Donc, soyez vigilant au moment de choisir.

Pour être sûr d’avoir des appareils de qualité, effectuez votre achat auprès de fournisseurs fiables comme Les Fibreux qui est l’une des références dans le domaine de l’équipement pour fibre optique.

Voici nos astuces pour bien choisir sa cliveuse fibre optique : tout d’abord, pour le modèle, privilégiez les cliveuses à lame rotative, si possible. En général, celles-ci sont plus faciles à utiliser et nécessitent moins d’entretien. Afin d’accroître votre productivité, il faudra aussi que votre cliveuse s’adapte à tout type de fibre optique. Notons aussi qu’il existe des modèles spécialement conçus pour faciliter la prise en main pour un droitier ou un gaucher.

fibre optique

La soudeuse de fibre optique

Après le clivage des fibres, il faudra ensuite les souder. L’opération se fait au moyen d’une soudeuse fibre optique. Cet appareil est conçu pour réaliser une jointure définitive de deux fibres optiques en vue d’établir une connexion internet stable. Selon la technique choisie, la jointure peut se faire selon deux méthodes : par la fusion des deux fibres ou par juxtaposition mécanique. Une soudure réussie permettra de limiter au maximum les pertes et d’optimiser la performance de la fibre optique. La soudeuse peut également être utilisée pour la réparation des fibres abîmées pendant le transport ou l’installation. Permettant d’intervenir avec précision et fiabilité, l’appareil est généralement équipé d’un écran tactile qui sert à grossir des images pour bien voir les câbles à raccorder. Il existe trois grandes familles de soudeuses à fibre optique :

  • les soudeuses à l’alignement sur les gaines,
  • les soudeuses à l’alignement sur les cœurs,
  • les soudeuses à ruban de fibre.

Les modèles les plus courants sont ceux à l’alignement sur les gaines et sur les cœurs. Le choix est parfois difficile, car la différence entre les deux est minime. Pour faciliter votre choix, vous devez tenir compte de certains critères tels que le prix, la maintenance ou encore la facilité d’usage.

Le marteau à plaque

Également appelé marteau lève plaque, le marteau à plaque est un outil indispensable pour le déploiement de câbles fibre optique de D1, D2 et D3. Il est composé d’une semelle, d’un manche et d’une pointe. On l’utilise pour ouvrir et fermer les chambres télécom. En réalité, celui-ci a une triple fonction. Premièrement, il permet de décoller les plaques télécoms par vibration. Deuxièmement, il permet également de soulever les plaques en insérant la pointe du marteau dans les encoches. Et troisièmement, il permet aussi de déplacer facilement les plaques d’une manière sécurisée. Le marteau à plaque peut être utilisé aussi bien lors d’une nouvelle installation que lors d’une opération de maintenance.

Les équipements de sécurité

Les techniciens ont aussi besoin d’équipements de sécurité pendant leurs interventions.

Les signalisations

Afin d’assurer la visibilité de leur chantier et leur sécurité, les techniciens télécom doivent aussi se munir de différents types de signalisations : balisages de chantier, panneaux temporaires de signalisation, etc. Installés en amont d’un chantier, ces équipements permettent d’annoncer leur présence aux passants et aux automobilistes et de les inciter à redoubler de vigilance lorsqu’ils passent dans la zone. Afin de se rendre perceptibles rapidement, les techniciens doivent aussi porter des habits haute visibilité.

Les équipements

Sur le terrain, la tête, les mains ou encore les pieds des techniciens sont exposés à des risques. C’est pourquoi ils doivent se protéger avec des équipements adaptés. Ainsi, à chaque intervention, ils doivent porter divers équipements de protection individuelle comme les gants, un casque de chantier, les vêtements de travail et les chaussures de protection.

Une échelle pour travailler en hauteur

Selon les spécificités du chantier, le technicien peut être amené à travailler en souterrain ou en hauteur. S’il s’agit d’une intervention en hauteur, il aura besoin d’une échelle pour travailler de manière efficace et sécurisée. L’intervention en chambre souterraine, quant à elle, nécessitera l’utilisation d’éclairages puissants permettant de bien discerner la couleur des câbles.

High-Tech
Show Buttons
Hide Buttons