La technologie laser au service de la médecine esthétique

La technologie laser au service de la médecine esthétique

Développée depuis 1916 par Albert Einstein, elle s’impose aujourd’hui dans de nombreux domaines de la science, des nouvelles technologies et surtout de la médecine. Elle s’invite dans tous les services hospitaliers et se démocratise de plus en plus pour venir équiper les cabinets de praticiens indépendants. 

Qu’est-ce que le laser ?

L’acronyme signifie Lumière Amplifiée par Émission de Radiation Stimulée. Premièrement, la puissance de la lumière est accrue par l’action des ondes et son efficacité reposera sur la chaleur dégagée par celle-ci. Deuxièmement, le faisceau de diffusion est, contrairement à une lampe traditionnelle, convergent. Cela permet au laser d’être particulièrement précis et de pouvoir traiter des zones très réduites.

A découvrir également : Mastercam : quoi de neuf en 2017 ?

Quand le laser remplace la chirurgie

Très tôt, il a été intégré dans les blocs opératoires, notamment comme scalpel sur les tissus mous. Il est très utilisé en chirurgie dentaire, buccale, vasculaire. Il permet d’effectuer des gestes délicats en oncologie ou neurologie. Il est également très prisé dans l’ophtalmologie, surtout pour les opérations de correction de la myopie. Ce dernier vient remplacer l’acte chirurgical dans de plus en plus de cas, comme en dermatologie ou en médecine esthétique. Par exemple, certains praticiens à Paris utilisent le laser pour le traitement de la couperose.

Les bienfaits du laser sur la peau

Bien que dans le domaine esthétique, il soit plus connu pour l’épilation définitive, il est efficace sur bien d’autres pathologies cutanées. Ils se présentent sous différentes formes et selon la longueur des ondes utilisées pour stimuler la lumière, il sera possible d’obtenir d’excellents résultats sur différents problèmes de l’épiderme. Par exemple, certains ont un effet tenseur et remodelant pour agir comme un mini lifting. D’autres peuvent améliorer significativement les résidus d’acné. Il est également préconisé pour la réparation des petites cicatrices ainsi que pour l’effacement des tatouages que l’on regrette d’avoir fait. Il permet aussi de scléroser les vaisseaux éclatés sur les jambes. Le laser n’a pas fini de faire parler de lui.

Lire également : Comment devenir freelance ?