Logo Ferrari : histoire de la marque et origine du symbole

Quand il faut dénombrer aujourd’hui les marques de voitures luxueuses, il est évident que la Ferrari se trouvera en bonne place. Si cette ligne de véhicules prestigieux a su gagner le cœur des amateurs d’automobiles sportifs, c’est aussi en raison de son parcours. Pour vous aider à connaître l’histoire et l’origine de la marque Ferrari, ce guide propose des informations intéressantes.

Histoire de la marque Ferrari

La marque Ferrari a vu le jour en Italie en 1929. C’est une œuvre d’Enzo Ferrari, pilote automobile et ex-directeur sportif d’Alfa Romeo. À cette époque, c’est la Scuderia Ferrari qui est mise au grand jour et devient l’écurie de course de la marque Alfa Romeo.

A lire en complément : SEOCAMP'US, focus sur un événement dédié aux professionnels du référencement

Ce premier modèle qui se démarque par l’emblème du cheval cabré noir est pour ainsi dire le signe annonciateur de la marque Ferrari. Quelques années plus tard, le promoteur ajouta un fond jaune au symbole pour faire honneur à sa ville d’origine. En effet, Enzo Ferrari vient de Modène qui se particularise par cette nuance de couleur.

En 1938, une mésentente éclate entre Enzo Ferrari et le propriétaire d’Alfa Romeo. Ce différend a conduit l’initiateur de la marque du cheval cabré à prendre son indépendance. Toutefois, avec une clause de non-concurrence, il s’abstient de mettre son logo sur les premiers modèles sortis de son usine.

A découvrir également : Comment faire connaître votre site internet par les échanges ?

Origine de la marque Ferrari

L’origine du logo remonte à la Première Guerre Mondiale. En ce moment, un pilote de l’armée italienne nommé Francesco Baracca avait utilisé le symbole du cheval cabré sur son avion. Ce fut pour lui, une manière d’honorer les armoiries de sa famille.

Considéré comme l’un des meilleurs pilotes du déploiement militaire italien durant la guerre, il succomba malheureusement le 19 juin 1918. Ainsi, au détour d’une rencontre avec les parents de l’illustre pilote disparu, Enzo Ferrari eut la proposition d’utiliser le cheval cabré.

Pour la comtesse Baracca, mère de Francesco, un tel symbole est capable de lui apporter des avantages certains. L’industriel ne rejette pas la suggestion faite et adopte le symbole.

Description du logo Ferrari

Ferrari

Le cheval cabré utilisé par Enzo Ferrari se différencie de celui adopté par Francesco Baracca. Bien que les deux aient en commun un cheval noir, l’industriel a opté pour un animal à la tête haute. Celui-ci se différencie également par un degré d’inclinaison de 58°.

L’animal observe une ligne inclinée quittant du sabot avant droit à celui qui est arrière droit. Une autre ligne horizontale est respectée et passe en dessous du sabot arrière gauche. Le fond jaune comme souligné précédemment, rappelle la localité d’origine du concepteur : la ville de Modène.

Au-dessus de l’animal se trouvent des bandes tricolores (vert, blanc, rouge) pour rappeler qu’il s’agit d’une invention italienne. À partir de 1947, la mention Ferrari fait son apparition en bas du symbole pour lancer définitivement la marque de voitures prestigieuses.

Premières voitures

Lorsqu’Enzo engagea son envol avec sa marque, ce fut avec la Ferrari 125 S. Il s’agit d’une voiture de course munie d’un moteur V12 de 1,5 L. C’est d’ailleurs important de souligner ici que ce type de motorisation était très rare dans les compétitions à l’époque. Ainsi, le 11 mai 1947, l’industriel mit à l’épreuve sa 125 S avec aux commandes le pilote Franco Cortese.

Le 25 mai 1947, le même conducteur offrit à Ferrari sa première victoire à Rome toujours à bord de la 125 S. À la faveur de cette prouesse, d’autres séries de véhicules ont vu le jour. Il faut d’ailleurs citer la 159 S, la 166 S et la 250 GTE.

Le modèle 166

La Ferrari 166 avec un moteur V12 est la première voiture développée aussi bien pour la compétition que pour les particuliers. La preuve, elle prenait en compte une multitude de séries. C’est le cas de la 166 S dédiée à la course, l’Inter et la MM développées pour la route. De 1948 à 1953, la Ferrari 166 se décline en une centaine de modèles.

La Ferrari 250 GTE

Proposée au grand public en 1960, la Ferrari 250 GTE fut réellement la première voiture fabriquée en série. Les statistiques ont d’ailleurs révélé qu’il y a eu plus de 900 exemplaires fabriqués. La particularité de ce modèle est qu’il offre deux petits sièges à l’arrière. Ce qui fait de lui une voiture de type familial.

Actualité