Durant le mois d’aout 2017, les estimations sur le chômage dans les métiers des systèmes d’information et télécom ont été dévoilées et les chiffres font froid dans le dos. En effet, après 2 mois de forte hausse, le nombre de chômeurs dans le domaine informatique avait atteint les 50.000 dans les catégories A, B, C. Il faut dire qu’il s’agit d’une grande première, car le nombre de chômeurs recensés dans les métiers de l’information et de la communication avait connu une baisse l’année dernière. En 2017, au moment où tous les espoirs étaient permis, cette hausse de la courbe du chômage commence à inquiéter les acteurs du secteur.

Plus de 2900 chômeurs en 2 ans

Pour le moment, une sacrée étape a été franchie, mais reste largement négative. En effet, après deux mois de forte hausse des chômeurs dans le secteur Select Informatique, le bilan qui a été dressé durant le mois d’ août montre des chiffres catastrophiques. En effet, nous avons plus de 50.000 chômeurs en plus de ceux qui se sont déclarés dans les catégories précitées. Un record très peu glorieux qui démontre la fragilité du secteur. Le précédent record était établi en 2003, peu après le déploiement du web et de ses métiers dans plusieurs pays. Aujourd’hui, le seuil des 49.000 chômeurs, la ligne rouge, a été bel et bien franchi depuis 2015 et 2016. Cependant, il n’avait jamais atteint les 49.700 chômeurs.

La formation en tension : une solution au chômage ?

Depuis août 2017, la tendance indique que l’on ne peut plus revenir en arrière. En effet, en seulement 2 mois, les inscrits à Pole-Emploi ont bondi successivement de 1400 à 1500. Pour les chômeurs en activité réduite, ils sont loin d’être les seuls concernés par cette vague. En effet, on a observé un bond de 2000 demandeurs d’emploi sans activité dans un intervalle d’un mois, soit 36.000 durant le mois d’ août 2017. Ce qui est sans doute le plus haut historique pour la catégorie A qui remonte à 2003. D’ailleurs, le bilan est assez négatif même on observe par moments une progression saisonnière du chômage dans le secteur informatique.

Aujourd’hui, ce sont les startups telles que Select Informatique qui sortent la tête de l’eau en recrutant des profils informatiques. En parallèle, avec la reprise économique, on devrait s’attendre à une nette embellie dans le secteur durant l’année 2018 avec le développement de l’intelligence artificielle.